Un sergent-chef des forces spéciales a succombé à ses blessures

Publié le par Mathieu Lefort

Un membre du CPA 10. Crédit DICOD
Un membre du CPA 10. Crédit DICOD

Un communiqué publié aujourd'hui par l'Elysée nous apprend qu'un sergent-chef du Commando Parachutiste de l'Air N°10 a succombé à ses blessures. Il avait été grièvement blessé avec deux autres camarades le 13 octobre dernier alors que leur véhicule avait sauté sur une mine. Les trois blessés avaient été rapatriés en France pour être admis à l'hôpital d'instruction des armées Percy, à Clamart, en région parisienne.

L'Elysée rappelle que "les soldats français, engagés aux côtés de l’armée malienne et des forces des Nations Unies, accomplissent avec courage et efficacité cette mission pour consolider la souveraineté du Mali et lutter contre les groupes terroristes".

De plus, le chef de l'Etat "adresse ses très sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses frères d’armes, et les assure de la pleine solidarité de la Nation en ces douloureuses circonstances".

A l'heure actuelle, 3500 militaires sont engagés dans l'opération Barkhane dont près de 1300 au Mali. Cette mission qui avait succédé à l'opération Serval vise à combattre les groupes terroristes dans l'ensemble de la bande sahélo-saharienne.

Le commando parachutiste de l'Air N°10 est une unité de l'armée de l'air rattachée au commandement des opérations spéciales. L'unité détient des capacités importantes dans le domaine du renseignement et des opérations de type commando. Le CPA 10 comptait déjà une perte dans ses rangs avec la mort du sergent-chef Thomas Dupuy au Mali le 29 octobre 2014, il y a un an.

Mise à jour: Il s'agit du sergent-chef Alexis Guarato, membre du CAP 10.

Un sergent-chef des forces spéciales a succombé à ses blessures

La biographie d'Alexis Guarato (PDF)

Publié dans France, Mali

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article