La marine italienne va recevoir un fond de 6 milliards d'euros en 2014

Publié le par Mathieu Lefort

La marine italienne va recevoir un fond de 6 milliards d'euros en 2014

Le commandant en chef de la marine Italienne Giuseppe de Giorgi a déclaré lors d'une interview à DefenseNews que la Marina militare allait recevoir un fond de 5,8 milliards d'euros pour l'achat de 10 navires de combat.

"Il y a suffisamment de fond pour acheter 10 bâtiments, peut être 8 navires multi-missions, un navire à capacité amphibie et un navire ravitailleur"

Etant donné que la majorité des navires de la marine italienne a été construite pendant les années 70, une cinquantaine de navires sont au bout de leur service : " Les nouveaux achats doivent être finalisés le plus vite possible [...] sans ces fond nous n'aurions pu acheter qu'un ou deux navires, nous serions alors rentrer dans une phase dangereuse d'obsolescence" a t-il rajouté.

De Giorgi espère finaliser les contrats cette année alors que la construction des navires irait aux chantiers navals Fincantieri.

Les travaux de conception ont commencé en interne : "commencer le travail de conception avec la marine, plutôt que donner un contrat à Fincantieri est un plus pour économiser de l'argent et accélérer le programme"

Le futur navire multi-missions est à l'heure actuelle équipé d'un canon de 127 mm à l'avant, d'un canon de 76 mm à l'arrière et de cellules verticales pour des missiles Aster 30. Le navire pourrait être équipé à l'avenir du futur missile de croisière SCALP naval ou de ses conccurents comme le Tomahawk. Le bateau devra pouvoir avancer à la vitesse de 35 noeuds et recevra un mât unique qui regroupera radar, communications ainsi que les systèmes électroniques de combat. Ce mât unique appelé "Unimast" équipe également les FREMM italiennes. Ainsi des économies pourront être faites sur la maintenance.

Alors que ces navires moderniseront encore un peu plus la marine italienne, le programme FREMM continue. La sixième FREMM a été mise sur cale en septembre 2013. Au total deux navires ont déjà été réceptionnés par la marine qui remplacent les frégates du type Maestrale et Lupo.

En tout cas, cette annonce est surprenante puisque du côté du programme FREMM, une réduction du nombre de navires était déjà envisagée étant donné la situation délicate de l'économie italienne.

Commenter cet article